L'Ovartue d'la pêche

L'Ovartue d'la pêche

Messagepar Monique » 11 Nov 2014 08:22

08/06/2008 – Auteur : Bernadette Moy

C'est bientôt la Fête des Pères, quoi offrir à ces papas ??
Pourquoi pas une canne à pêche!!!
Et puis cet gentille fable....


Pecheurs-7.gif


L’OVARTUE D’LA PÊCHE

d'Hubert GOUVERNEL

El’ troisièm’ dimanch’ du mois d’juin
Dame i déyenchont dès l’matin,
Vouèr si l’temps sss’areuille ou se r’chigne ;
Coume i l’ont pas dormi d’la nuit ;
Çà yeu fait dés yeux d’ vairon frit,
Çà, c’est dés pêcheux à la ligne.

D’pis huit jours i terboulont tout,
Les jardins et les cours itou
Pour s’mounitionner d’vers dé terre ;
Pis i l’avont trouais ou quat’ pots
- Sauf vout’ respect - Pleins d’asticots,
D’ mouch’ à boeu, d’ froumag’ de griyère,

Yeu faut arrié d’ la pâte à l’oeu,
Du blé guermélé, du chem’neu
Cé toujou ben c’qui vous fait die :
Qué cé des goulus les poissons,
Quoué qui les fait prend’ aux ham’cons ?
Ben cé jamais qu’ la gueulardie !

Avant d’parti, ceux poûr pêcheux,
Yeu femme a dit pour sé fich’ d’eux :
A moins dons qué l’ yab’ t’ensorcelle !
Tu vas pas manquier d’attraper
Enn’ bonn’ fritu’ pour nout’ souper ?
I’ vais brâment récurer la poële,

Quand i l’ont yeu grand chapiau d’jonc,
Yeu fergon, l’pagnier à poisson,
Ya pourtnt encô’ l’dégnoué d’rie ;
I r’semblont ceux apouvantiaux
Qu’ou met pour fout’ peûr ux moiniux
Quand i m’nont picocher lés m’ries !

I l’ont si ben peûr d’êtr’ en r’tard,
Cé coum’ s’ils avaint l’feu quieuq’part,
I partont, l’fergon sur l’ épaule ;
Sautont lés bouchu’, lés fousses,
Pour êt’ lés pramiers, bien placés
Dans n’un r’ gâ, résibut d’un saule.

Quand t’cé qu’n lés voué s’abonger
Rester enn’ coup’ d’heur’ sans bouger
Coume enn’poule en train d’fé sa ponte ;
Quieuqu’un qui lés r’gad’ fair’ brâment,
Ya d’quoué s’demander, par moument,
Si c’est dés gens qu’ont ben yeu compte ?

I n’en pardont l’manger et l’bouèr,
Et t’nont bon, du matin au souèr,
Quand mêm’i timb’rait dés hal’bardes !
Qué n’on yeu d’mand’ vouèr si çà mord
I disont : F… l’camp ! tu m’fais tord !
Vou ben enîo : c’qué à t’argarde !

Si, par hésard, un ch’tit brochet,
Amprès yeu lign’ vint s’encrécher,
I s’tenont pus la goul’ froumée ;
I font la gnace aux aut’pêcheux,
I jubilont, i sont hureux ;
I craiyont ben qui t’nont la mée !

L’souèr, quand i sont ben las, rompus,
Vous savez-ti c’qui l’ont pris l’pus ?
Dés savat’ et dés culs d’ chaudiée ! ! !
Moué, si j’atais l’ govarnement,
J’ vourais lés récompenser brâment
Pour si ben curer la riviée.

Pour lés grands sarvic’ qui rendont,
En pend’labd amprès yeus ham’çons
Tout un tas d’chétits volatiles,
J’atonn’ qué Cuvier vou Buffon
Lés ont pas classés, nom dé nom,
Au rang dés an-nimaux utiles ! !

Qunad i s’ram’nont veux poûr pêcheux,
I’s’ dormont enne air tout manceux
Et fouinont d’pein qu’on lés acagne ;
Pour tromper l’œil i l’avont soin
D’brâment bourrer yeu pagnier d’foin
Et pis dame i v’lont pas qu’on l’ magne

Yeu femme a dit, en lés voyant :
Eh ben ! quion qu’tu rapport ? El’ vent !
Çà m’atonn’ pas, poûr imbécile !
Ç’até ben la peine, en c’cas là
D’fé récurer l’pociélon pour çà
Et dé m’fée ach’ter vingt sous d’huile !

V’là coum’ çà s’pass’ neuf foués su dix.
Et pis, çà lés r’but’ pas, j’vous l’dis,
I song’ simpelment qu’ c’est… la guigne !
Aussi, l’ troisièm’ dimanch’ dé jin,
L’an-né qui va m’ni, drès l’ matin,
I r’partiront anvec yeu ligne !

Pecheurs-6.gif
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Monique
 
Messages: 238
Enregistré le: 03 Nov 2014 19:09

Retourner vers Culture et traditions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron