Chalivoy-Milon

Le Berry et son environnement

Chalivoy-Milon

Messagepar Monique » 11 Nov 2014 14:29

15/01/2008 - Auteur : Bernadette Moy

Aujourd’hui, nous allons visiter le village de mes aïeux, on arrive par la route de Dun, sur la droite, il y a la carrière où travaillaient les cousins BOULET, puis c’est la maison de la tante Mélie (BOULET), ensuite sur la gauche, c’est la ferme du cousin Joseph. Là c’est la place de l’Eglise, avec la boulangerie, où le pain de 4 livres faisait notre régal. Puis l’on continue par la Grande Rue avant d’arriver chez le grand-père. Un peu plus loin c’est la place de la Mairie avec en face le lavoir. Et voilà, nous sommes à Chalivoy-Milon.
CHALIVOY-MILON

Chalivoy-Milon porte le code Insee 18045 et est rattaché au code postal 18130.

chalivoy - Plan de 1830.jpg


Cette petite commune est située dans le département du Cher, et fait partie du Canton de Dun-Sur-Auron, arrondissement de Saint-Amand-Montrond.

Située au sud du département, dans la vallée de Germigny, à une altitude de 216 m environ à 25 km de Saint-Amand-Montrond et 40 km de Bourges.
Elle est voisine de celles de Blet et Thaumiers.

Les habitants (dit gentillés en berrichon) que l’on nomme les « Chalivoysiens » et les « Chalivoysiennes », sont au nombre de 485, ils se partagent une superficie de 19.61 km2 .
Au recensement de 1999, ils étaient 461.

Pour y accéder :
Accès par la RN76 Bourges/Sancoins/Moulins, puis prendre la RD6 Blet/Thaumiers. Chalivoy-Milon est au carrefour des RD6 et RD34, Dun-sur-Auron/Lurcy-Lévis

chalivoy - Vue du ciel.jpg


Un petit peu d’histoire :

Ce petit village du centre de la France est connu depuis l'époque romaine. Il subsiste des ruines dans le bois dit "d'Acon", en ce même lieu dit, une seigneurie est attestée dès 1179.

Le nom de Chalivoy est d'origine méconnue mais en revanche le terme Milon provient du Chevalier Milon , qui a offert son nom au village pour récompenser les villageois de leur accueil et de leur soutien lors de son passage sur cette terre.

Pendant la guerre 39-45, Chalivoy fut un des hauts lieux de la résistance berrichonne lorsqu'une compagnie allemande fut détruite et capturée sur la route de Chaumont.

chalivoy - Localisation.jpg


Architecture sacrée

EGLISE SAINT-SYLVAIN

chalivoy - Eglise.jpg


Chalivoy - Eglise rte Thaumiers.jpg


L’ ’église de Chalivoy était un ancien prieuré bénédictin dépendant de l’abbaye de Saint-Sulpice de Bourges. C’est un édifice de la première moitié du XIIe siècle. Elle aurait été construite en 1126. Le chœur servit d'abord de chapelle à un prieuré bénédictin tandis que la nef faisait office d'église paroissiale.
Elle est composée d’une nef unique, d’un chœur constitué d'une abside semi-circulaire et d'un avant-chœur . La tour-clocher, inscrite dans le plan de l'édifice, est coiffée d'une curieuse flèche de pierre qui indique la fin du même siècle
Outre ses fresques, le bâtiment est orné d’une riche décoration sculptée (chapiteaux, modillons, arcatures, colonnettes, cordon de billettes,…).

Les fresques romanes ont été découvertes en 1868 par le curé de la paroisse.
A l’origine, elles recouvraient les murs de la nef, du chœur et de l’abside. Le cul-de-four où ne subsistaient que des traces, a été repeint. Malheureusement, en dehors de la Résurrection de Lazare, de l’Entrée à Jérusalem et de Jésus chassant les marchands du temple, Si les scènes de l'enfance du Christ, peintes entre les fenêtres du chœur, ne sont plus guère visibles.
La partie supérieure est mieux conservée : on reconnaît la Résurrection de Lazare, l'Entrée à Jérusalem, ainsi qu'un épisode rare, le Christ chassant les marchands du Temple.
Sur le cul-de-four, le Christ juge est entouré des vieillards de l'Apocalypse.
Sur la voûte du chœur, une grande croix porte en son centre l'image de l'Agneau cantonné par douze prophètes.
Les peintures de Chalivoy et de Charly pourraient être l'œuvre d'un seul atelier, actif entre 1130 et 1150.

Ces fresques ont pour certaines été restaurées, mais d’autres sont très abîmées et il faut les observer avec attention pour découvrir leurs sujets.

Cette église est classée monument historique depuis 1911.

Architecture civile :

On peut remarquer le château d’Yssertieux, on trouve sa trace du site à partir du IXe siècle, ce sont les seigneurs de LA PORTE qui firent construire le château fort au XIe siècle.
Il est à noter que Pierre de LA PORTE était le maître d’hôtel de Louis XI.

Il semblerait que les 4 tours et la courtine datent du XIVe siècle, mais elles ont été maintes fois modifiées et rénovées..
La partie classée qui date du XVe siècle est la façade et la toiture du côté sud-sud-est.

Cette commune a toujours été un pays de culture et d’élevage, on peut voir de nombreuses fermes du XVIIIe et du XIXe siècle.

On peut voir aussi de très anciennes maisons, en particulier une avec un escalier dans sa tour, et dont la porte est armoriée.

Vie économique

Une tuilerie a fonctionné du XVe au XIXe siècles.

L'agriculture joue un rôle déterminant dans l'économie locale, et beaucoup d'exploitations de plus de 100 hectares s'adonnent à la polyculture céréalière.

On peut aussi voir des élevages bovins.


Vie locale

Si vous voulez faire le marché, ce sera le jeudi.

Pour les loisirs, ce sont les activités de la chasse et de la pêche, mais aussi la fête communale qui se situe au environ du 16 août.
Quelques photos du village.
On arrive de la route de Dun, place de l'Eglise et l'on traverse le village vers Mairie et la direction de Chaumont.

Chalivoy - Eglise dvt Boulangerie.jpg


Chalivoy - Eglise et rte Blet.jpg


Chalivoy - La grande rue 1.jpg


Chalivoy - La grande rue 2.jpg


Chalivoy - Mairie et lavoir.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Monique
 
Messages: 238
Enregistré le: 03 Nov 2014 19:09

Retourner vers Découvertes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron