Trouy 1792 - gestion de l'état civil

et même très rares ...

Trouy 1792 - gestion de l'état civil

Messagepar Monique » 09 Nov 2014 18:01

Ajouté le 25/05/2009 - Auteur : sucher91

Les nouveaux élus sont bien embarrassés pour tenir les registres d'état-civil.


Nous, officiers municipaux extraordinairement rassemblés, nous nous sommes fait représenter les derniers registres de 1792 et les avons clos et arrêtés suivant la loi du 20 septembre, titre 6, après l'extrait de baptême de Jacques BRISSET, dernier baptisé, et les avons continués ainsi qu'il suit après avoir signé le dit arrêté.
Signé : (signatures)
D'après cet arrêté, messieurs les officiers municipaux, ayant discuté lequel d'entre eux pourrait bien s'acquitter de cet emploi, tous ont déclaré, qu'aucun d'entre eux ne sachant qu'à peine signer leur nom, ils observaient que pas un ne pouvait vaquer à la confection des actes ci mentionnés.
Ce qu'ils ont signé : SERON_ PROUTIAU_ LEROUD

Ils décident de confier cette tâche au curé (qui a l'expérience voulue) et qui s'en acquitte sans trop respecter la laïcité de " la république une et indivisible".


L'an 1792 (pour et au nom de monsieur l'officier public qui n'a pas encore été nommé, et avec la permission de messieurs les officiers municipaux de cette paroisse) le 20e jour de décembre a été apporté à la maison commune un garçon qui a eu comme prénom :Germain, né au village du Grand Chemin, sur les trois heures du matin de ce même jour, du légitime mariage de Pierre BÊTON, journalier, et de MARIE LEBRUN, ses père et mère, de cette paroisse, conformément à la déclaration que nous en a fait le même Pierre BÊTON, journalier,père de l'enfant, assisté de deux témoins ayant l'âge requis qui devaient ensuite lui servir de parrain et de marraine dans l'administration du baptême que le dit Germain devait recevoir et a reçu, suivant les cérémonies du culte catholique auquel il est attaché, savoir : Germain DODU, domestique au Grenouillat
Jeanne CHAUMEREAU, aussi domestique au village du Grand Chemin
Qui, nous ayant attesté ce que dessus, nous ont dit ne savoir signer, de ce enquis.
BUFFAUT, curé de TROUY.



Les chanoines d'Orléans acquitteront 20 sous d'or en monnaie d'Issoudun chaque année en mai pour la

Monnaie d'Issoudun
Sceau d'Issoudun

On peut considérer cette charte comme l’acte de création et d’implantation de l’actuel village de Poisieux en champagne berrichonne.


Cette traduction du latin originel a été réalisée par Monsieur Georges Roblet.
Monique
 
Messages: 238
Enregistré le: 03 Nov 2014 19:09

Retourner vers Les actes rares

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron